logo

Événements

03 88 76 75 88

contact@cse-strasbourg.com

2 Rue de la Pierre Large

67084 Strasbourg cedex

Le mot du chef d’établissement

LE MOT DU CHEF D'ETABLISSEMENT

Après une période estivale pendant laquelle j’espère que chacune et chacun aura pu se ressourcer, la rentrée scolaire, attendue par certains, redoutée par d’autres, nous engage vers une nouvelle année scolaire, marquée cette année du sceau de l’écologie. Nous entrons dans une « année verte » et nos projets se rattacheront à cette dynamique.

Pourquoi une « année verte » ?

La préservation de l’environnement est aujourd’hui une préoccupation des jeunes. Relayée par les médias et alimentée régulièrement par de nombreuses études scientifiques, cette problématique se doit d’être accompagnée dans une démarche responsable dont les jeunes comme les adultes sont les acteurs. C’est par l’implication de chacun que nous pourrons faire évoluer nos pratiques vers la sauvegarde de notre « maison commune » qu’évoque notre Pape François.

Nos actions de cette année se référeront donc à cette problématique sous des formes très diverses qui seront relayées par nos supports de communication.

Parmi les nouveautés de cette année, les « Jspi », qui succèdent aux « journées spirituelles » des années précédentes. Repensées en cohérence avec notre projet d’établissement, avec une implication forte au sein des disciplines, elles marqueront l’année pour chaque niveau de classe, par une thématique invitant à la spiritualité, à la réflexion, à la solidarité et plus largement au sens de la vie. Ces « Jspi », redynamisées, tant par leur forme que par leur contenu, s’adressent à tous et sont au cœur de notre proposition et plus largement de celle de l’Ecole Catholique, dans le cadre de l’éducation intégrale de la personne (voir la rubrique « Le projet pastoral » du site internet).

Enfin, comme chaque été, des travaux importants ont été réalisés avec quelques modifications de fonctionnement qui en découlent.

Les travaux ont concerné principalement les espaces de restauration de l’établissement. La cuisine a été entièrement rénovée au niveau des locaux et du matériel. Ces travaux étaient urgents en raison de la vétusté de l’ancienne cuisine mais également afin de se conformer à la réglementation et aux normes en vigueur. Pour les lycéens, une nouvelle cafétéria a été aménagée afin de permettre de passer sur un mode de précommande et d’élargir la proposition alimentaire. Ce nouveau fonctionnement induit des modifications dans les habitudes, mais je suis certain que les lycéens apprécieront à la fois les modalités de commande et la proposition alimentaire équilibrée et variée proposée à un prix très raisonnable.

Dans le cadre de ces rénovations, le tri des déchets et leur valorisation ont été pris en compte, depuis l’école primaire jusqu’au lycée. Nous espérons que par leur engagement individuel, les écoliers, collégiens et lycéens adhéreront à cette démarche en participant activement au tri. Des actions de sensibilisation et d’information auront lieu tout au long de l’année.

Par ailleurs, le rez-de-chaussée du bâtiment central a été rénové, avec quelques modifications dans l’affectation des espaces :

  • L’espace pastoral a été déplacé au rez-de-chaussée du bâtiment central, de manière à accroitre sa visibilité au cœur de l’établissement et pour devenir un véritable lieu d’accueil pour tous.
  • L’espace de la vie scolaire a pris place dans l’ancienne salle Schweitzer, permettant ainsi de mettre à disposition des élèves et des personnels de vie scolaire un lieu spacieux dans un cadre agréable.
  • Pour les collégiens, la salle « Zen » agrandie se retrouve donc dans l’ancien espace vie scolaire.

Enfin, les salles de permanence ont été entièrement rénovées marquant ainsi le démarrage des travaux dans le « bâtiment nord ».

 

Pour terminer, je souhaite partager un extrait d’une intervention du Pape François, de 2018 , destinée aux enseignants,  sur l’éducation écologique, qui éclaire le projet de cette année, lui un  sens et permet de relier toutes nos actions à venir.

« …il ne s’agit pas seulement de donner quelques notions, qui doivent être enseignées. Il s’agit d’éduquer à un style de vie fondé sur l’attitude de la sauvegarde de notre maison commune qu’est la création. Un style de vie qui ne soit pas schizophrène, c’est-à-dire qui, par exemple, prenne soin des animaux en voie d’extinction mais ignore les problèmes des personnes âgées ; ou qui défende la forêt amazonienne mais néglige les droits des travailleurs à un juste salaire, etc. C’est de la schizophrénie. L’écologie à laquelle il faut éduquer doit être intégrale. Et surtout l’éducation doit viser le sens de la responsabilité : non pas transmettre des slogans que d’autres devraient mettre en pratique, mais susciter le goût d’expérimenter une éthique écologique en partant de choix et de gestes de vie quotidienne. Un style de comportement qui, dans la perspective chrétienne, trouve sens et motivation dans la relation avec Dieu créateur et rédempteur, avec Jésus Christ centre du cosmos et de l’histoire, avec l’Esprit Saint source d’harmonie dans la symphonie de la création. »

Je souhaite à tous de passer une belle année scolaire.

Guy HEITZ Chef d’Etablissement