logo

Événements

03 88 76 75 88

contact@cse-strasbourg.com

2 Rue de la Pierre Large

67000 Strasbourg

Le mot du chef d’établissement

LE MOT DU CHEF D'ETABLISSEMENT

Nous voilà engagés dans une nouvelle année scolaire après une période estivale qui a été je l’espère, pour chacune et chacun d’entre vous, un temps de repos et de ressourcement.

Si la rentrée s’est effectuée dans d’excellentes conditions, les contraintes sanitaires induisent inévitablement des changements dans les habitudes et dans les pratiques.

Ces contraintes imposent le port du masque pour tous dans tous les lieux, en intérieur comme en extérieur et dans toutes les situations. En dehors du temps du repas, de la pratique de l’EPS et de situations médicales particulières, nous allons donc vivre dans un univers où les visages seront cachés en partie, les sourires invisibles, les échanges filtrés. Les relations interpersonnelles en seront forcément modifiées et l’enseignement, dans certaines disciplines, perturbé.

Il nous faut cependant maintenir cette contrainte, la respecter et la faire respecter le plus rigoureusement possible, pour notre protection et celle des jeunes, mais surtout pour celle de nos proches, en particulier les plus fragiles. L’établissement a donc mis tout en œuvre pour permettre d’assurer à la fois la sécurité sanitaire, mais également pour permettre d’assurer les enseignements dans les meilleures conditions. Nous avons multiplié les points de désinfection, adapté le nettoyage, réexpliqué les consignes, organisé la restauration…, tout cela afin d’éviter au maximum les risques de contamination. Les enseignants et les personnels de l’établissement sont étroitement impliqués dans l’ensemble de ces dispositifs. Notre communauté éducative se doit d’être solidaire dans cette situation, mais également compréhensive et bienveillante face aux difficultés (physiques, pédagogiques…) d’enseigner dans ces conditions.

Dans le prolongement de ces dispositions nous avons décidé de suspendre (jusqu’à Noël), certains événements programmés durant le premier trimestre, en attendant de connaitre l’évolution de cette crise et de les reprogrammer à partir du mois de janvier, si la situation sanitaire le permet. Il s’agit du cross d’établissement initialement prévu le 3 octobre et de la journée des classes de premières prévue le 17 décembre.

Les autres événements programmés ce premier trimestre sont maintenus pour l’instant, avec des adaptations permettant de se conformer au protocole sanitaire : la Journée Européenne du Patrimoine (JEP), les réunions de parents, la journée « portes ouvertes », la journée d’intégration des 6èmes , la fête patronale, les Jspi ….

Même si la situation est pour beaucoup source d’inquiétude, je suis convaincu que le maintien d’une partie de nos projets et de nos événements, contribuera au bien être de tous. Et nous permettra de mieux traverser cette période de crise.

 

Dans un autre domaine, un événement qui concerne indirectement l’établissement, est passé un peu inaperçu en cette période de pandémie. C’est la canonisation de Charles de Foucauld, par décret du Pape François le 26 mai 2020. Charles Eugène de Foucauld de Pontbriand, vicomte de Foucauld, est né le 15 septembre 1858 à Strasbourg et mort le 1er décembre 1916 à Tamanrasset. Il a effectué une partie de sa scolarité au Collège Sainte Marie de Strasbourg, qui n’existe plus, mais qui correspond aujourd’hui à ce que nous appelons le « bâtiment nord » de l’établissement. Même s’il n’a pas été élève au sens strict du Collège Episcopal Saint Etienne, il a fréquenté les locaux de l’établissement et sa vie, sa conversion, son message, les valeurs chrétiennes qu’il a porté, ses liens avec l’Islam, constituent une source de réflexions que je souhaite exploiter avec les élèves et les enseignants cette année. La Jspi des premières y sera consacrée.

Enfin, cette année, dans le prolongement de la volonté du Pape Francois de remettre sur le devant de l’actualité son encyclique Laudato Si de 2013, sur la « sauvegarde de la maison commune », nous avons, nous aussi, pour l’établissement, décidé de dédier cette année scolaire à cette encyclique, en en faisant le thème de l’année. Pour le pape François, l’écologie est une dimension essentielle du « développement intégral » de l’homme. Nous rejoignons bien là notre mission d’éducation des jeunes.

Cette dimension écologique se déploie suivant 3 axes :

  • la sauvegarde de la maison commune, qui demande de prendre en compte les responsabilités diverses dans sa mise en danger. C’est sur cette base que le pape parle de « dette écologique » des pays riches vis-à-vis des pays pauvres.
  • une conversion écologique, qui est une attitude de gratitude envers ce qui nous a été donné qui ne saurait être une affaire individuelle, mais une forme de créativité écologique dans la société toute entière.
  • une sobriété joyeuse correspondant à une source pérenne d’émerveillement.

Ces thématiques sont la poursuite logique du thème de l’an passé (l’année verte), avec cependant une différence importante, puisque l’écologie humaine est intégrée dans les thèmes évoqués par le Pape. Cette dimension humaine est pour lui (et devra l’être pour nous) centrale. Si le pape nous invite à une conversion de notre relation avec la nature, tant personnelle que communautaire, c’est pour permettre de dépasser les limites individuelles et générer une coopération et des actions.

Je souhaite par conséquent, que nous puissions, tout au long de cette année, au sein de l’établissement, par des actions, des échanges et dans les relations entre les personnes, vivre cette sobriété joyeuse évoquée par le Pape, humblement, en harmonie avec notre environnement et avec les autres, au sein de notre communauté éducative et au-delà.

 

Malgré les contraintes que nous subissons depuis plusieurs mois, je souhaite que nous gardions au fond de nous ce message d’espérance et la confiance en l’avenir.

Guy HEITZ Chef d’Etablissement