logo

Événements

03 88 76 75 88

contact@cse-strasbourg.com

2 Rue de la Pierre Large

67084 Strasbourg cedex

Monseigneur Xavier Malle bénit notre établissement

Lors de la fête patronale de l’établissement, la Sainte – Attale, nous avons eu le plaisir d’accueillir Monseigneur Xavier Malle, évêque de Gap et ancien élève de l’établissement qui a célébré la messe en l’honneur de la sainte.

 

Homélie vendredi 30 novembre 2018

Fête de Sainte Attale : 1300 ans du Collège Episcopal Saint Etienne

 

Je suis vraiment heureux d’être parmi vous ici, dans mon ancien collège. Je me remémore avec émotion non seulement ma scolarité, mais aussi les messes vécues ici. Je me rappelle bien la tapisserie impressionnante qui était exposée chaque année. Tout est impressionnant ici quand on est un petit garçon ! L’évêque des Alpes du Sud, les Hautes-Alpes que je suis devenu a certes la joie d’avoir un sanctuaire, ND du Laus, qui a vécu cette année les 300 ans de la mort de sa fondatrice, la bergère Benoîte. Mais ici, ce n’est pas 300 ans, mais 1300 ans, dont j’ai découvert toue l’histoire grâce à l’Ami hebdo.

C’est impressionnant. Vous êtes ici dans les murs d’une très ancienne abbaye née en 718. Et malgré les vicissitudes de l’histoire de la région frontalière et donc soumise à de nombreux conflits, sans oublier les guerres de religion et la Révolution ; hé bien ces murs en style roman sont toujours debout !

Alors c’est une immense action de grâce.

D’abord une action de grâce pour Sainte Attale, la fondatrice. Bien sûr les textes de sa messe y font référence. Attale est la nièce de Sainte Odile, patronne de l’Alsace. C’est sa tante qui l’a initiée à la vie monastique. L’oraison d’ouverture nous a fait demander ceci à Dieu : «Dans ta miséricorde, Seigneur,Tu as inspiré à sainte Attale un si grand amour qu’elle a tout quitté pour s’attacher à toi dans la prière et le service des pauvres».

Tu as inspiré à Ste Attale un si grand amour. Frères et soeurs, si seulement à notre mort, le célébrant pouvait dire ceci : tu as inspiré à Xavier, Pierre, etc un si grand amour pour s’attacher à Dieu et au service des pauvres.

C’est peut-être la plus grande chose que vous pouvez demander à votre fondatrice : un si grand amour. Bien sûr un si grand amour de Dieu, qui s’exprimera en un si grand amour de ceux qui nous entourent et en particulier les pauvres. Puissions nous chanter avec l’auteur du cantique des cantiques, le plus beau poème d’amour jamais écris : «Pose-moi comme un sceau sur ton cœur, comme un sceau sur ton bras. Car l’amour est fort comme la Mort, la passion, implacable comme l’Abîme : ses flammes sont des flammes de feu, fournaise divine. Les grandes eaux ne pourront éteindre l’amour, ni les fleuves l’emporter.» Puissions nous brûler d’amour les uns les autres.

Frères et soeurs, ce n’est pas donné tout de suite dans une vie d’écolier, de collégien, de lycéen, car on apprends à aimer. Nous savons qu’il peut y avoir des violences verbales ou même physiques entre élèves. Alors j’ai envie de vous redire ce que disait Saint Paul aux habitants d’Ephèse : «Que le Christ habite en vos cœurs par la foi ; restez enracinés dans l’amour, établis dans l’amour.»

Oui, c’est seulement si Jésus habite en vous par la foi, que vous pouvez le laisser aimer en vous. Y compris aimer celui qui ne semble pas aimable. Même celui qui ne vous aime pas, ou pire, qui vous a fait du mal. On voit bien que seul on n’y arrive pas. Alors demandons cette grâce, ce cadeau de Dieu par l’intercession de sainte Attale.

Saint Paul ajoute aussi une parole surprenante : «Ainsi vous serez capables de comprendre avec tous les fidèles quelle est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur…»

Qu’est-ce que cela veut dire : connaissant Dieu, ayant Jésus en nous, nous pouvons comprendre le monde , encore mieux que par les excellents cours que vous recevez ici. Nous voyons le monde avec les yeux de Dieu. Nous le voyons avec ses belles choses et nous l’aimons, mais nous le voyons aussi avec ses structures de péché, et nous voulons le transformer de l’intérieur. St Paul poursuit : «Vous connaîtrez ce qui dépasse toute connaissance : l’amour du Christ. Alors vous serez comblés jusqu’à entrer dans toute la plénitude de Dieu.»

Voilà frères et soeur, ce qu’on peut se souhaiter les uns les autres. Pour ma part, j’ai fait cette rencontre, j’ai connu personnellement cet amour du Christ, lors de ma retraite de profession de foi, en 6ème ;j’avais 12 ans. C’était avec ma paroisse de st Maurice, mais le responsable de l’aumônerie était l’un de mes professeur ici ; je me souviendrais toute ma vie de son nom : Michel Kuhry, prof de math. Pourtant les maths n’étaient pas ma matière préférée, mais grâce à ce prof, j’ai vécu une année d’aumônerie passionnante, et une retraite avant la profession de foi déterminante : lors d’une adoration la nuit, j’ai vraiment gouté cet amour de Jésus pour moi. Alors est monté dans mon jeune coeur cette réponse: si tu m’aimes tant Jésus, moi aussi je veux te donner ma vie. Au retour de la retraite, j’ai annoncé à mes parents : plus tard je serai prêtre. Il m’a fallu bien du temps, car je ne suis entré au séminaire qu’à 29 ans, et j’ai été ordonné prêtre en l’an 2000. «Vous connaîtrez ce qui dépasse toute connaissance : l’amour du Christ. Alors vous serez comblés jusqu’à entrer dans toute la plénitude de Dieu.» Cela ne veut pas dire que c’est facile tous les jours, ce la ne veut pas dire que j’arrive toujours à aimer les personnes que je rencontre. Mais j’essaie de laisser Jésus les aimer en moi.

Cela dépend de ma relation personnelle avec Dieu, avec Jésus et avec l’Esprit Saint. La parabole des 10 jeunes filles invitées à des noces qu’on a lu comme évangile a bien sûr été choisie pour illustrer la vie de ste Attale. Elle fait partie des prévoyantes, qui a pris l’huile avec sa lampe.

Quel est l’huile de notre vie ? Est-ce une relation personnelle intense avec Jésus ? Est-ce un temps même court de prière ? Est-ce un passage même court chaque jour dans cette église ?

La religion, cela vient du verbe religare en latin, relier. C’est une relation d’amour avec Dieu. Qui nous permet ensuite cette relation d’amour avec ceux qui nous entourent. Quel est votre lien avec Jésus? Par votre baptême, il est fort et solide, mais peut-être l’avez vous laisser oublier. Peut-être avez-vous laissé ce feu de l’amour refroidir, comme la braise blanchit. Puisse ce jubilé, cet anniversaire plus que millénaire, faire rougeoyer le feu de l’amour en vous et entre vous. Amen.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *