logo

Événements

03 88 76 75 88

contact@cse-strasbourg.com

2 Rue de la Pierre Large

67084 Strasbourg cedex

3 questions à Guy Heitz

 guy-heitz-petite

 

Nom: Guy Heitz

Fonction: chef d’établissement

Présent dans l’établissement depuis: septembre 2013

 

 

Comment définiriez – vous votre métier ?

Le « métier » de chef d’établissement est un métier « multiple ». Les responsabilités, administratives, éducatives, matérielles, pastorales et pédagogiques en constituent l’essentiel et couvrent un large champ d’activités.

C’est un métier qui ne s’apprend qu’avec l’expérience. La multiplicité des problématiques en fait un métier très chronophage qui nécessite une implication totale. On n’y compte pas son temps et sa disponibilité doit être totale.

Un aspect qui s’ajoute aujourd’hui aux multiples aspects du métier, est la communication.

Communication interne : enseignants et les personnels. Communication externe : parents, instances officielles, médias. Ce dernier aspect prend de plus en plus d’importance au fil des années .

 

Quelle est pour vous, la partie la plus enrichissante du travail de chef

d’établissement ?

L’essentiel du temps d’un chef d’établissement est consacré aux relations humaines. Relations avec les personnes qui sont directement sous sa responsabilité : enseignants, élèves, personnels. Relations avec les parents. Relation avec les institutions… C’est la partie du métier la plus enrichissante car, non seulement les problématiques liées à chaque « public » sont différentes, mais en plus, elles évoluent en fonction des situations de chacun. Mais c’est aussi avec certitude, la partie la plus difficile. Entre l’enthousiasme véhiculé par un projet, et le désespoir souvent lié à des situations personnelles dramatiques, le regard et l’accompagnement que le chef d’établissement peut proposer est fondamental et ne doit jamais être mésestimé. C’est grâce aux convictions profondes, liées au regard chrétien posé sur les personnes que l’on peut se sentir guidé mais malgré tout on peut se tromper….

 

 

Diriez – vous qu’il s’agit d’un travail à fortes responsabilités?

Oui, bien entendu. Les responsabilités sont importantes, tant au niveau des personnes et de leur sécurité que des locaux. Mais plus encore, les responsabilités scolaires et éducatives et celles liées à l’Institution, sont lourdes à porter.

De plus, comme un établissement « épiscopal » de statut « établissement public du culte »  (4 Collèges épiscopaux  en Alsace), ne dispose pas d’un organisme de gestion, c’est le chef d’établissement, sous couvert du Bureau d’Administration des Séminaires, qui porte seul la responsabilité financière et administrative et qui est responsable de la gestion.

C’est là que le travail en équipe avec la mise en place de délégations claires et assumées en confiance, sont essentielles.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *